Portrait de Charly Martin, restaurateur de malles de voyage

Portrait de Charly Martin, restaurateur de malles de voyage

Lorsqu’on fait la connaissance de Charly Martin, ce qui frappe immédiatement c’est la passion et le dévouement qu’il a pour son métier.

Charly est un chineur/collectionneur/restaurateur et vendeur de malles et bagages des XIX et XXe siècles ; il est avec son père un des meilleurs spécialistes français dans ce domaine pointu.

Un métier exigeant, donc, qui conduit ce jeune homme à la crinière blonde, jovial et enthousiaste entre la Normandie et Paris ainsi que sur toutes les routes de France, parcourant au volant de son utilitaire blanc les brocantes, antiquaires, professionnels ou particuliers, futurs clients ou vendeurs. Les salons (ceux parisiens des maisons Vuitton, Moynat, Goyard mais aussi les salons professionnels de province) n’ont pas de secrets pour lui. On le contacte pour des expertises délicates, il conseille et séduit les amateurs de beau qui ont envie de posséder une jolie valise signée, une malle auto complète, une malle vestiaire, en zinc, en crocodile, à damiers, à rayures, peinte ou non.

A travers son activité, c’est la bagagerie de luxe du siècle dernier (et celui d’avant) qui revit : un passé qu’on imagine virevoltant de “lobby boys” dans les halls des palaces, de quais de gare enfumés, toutes ces époques dorées pour la navigation, le voyage en train ou en automobile.

Dans son atelier de l’Orne, ses trouvailles rapatriées sont bichonnées et retrouvent mémoire (provenance, date, histoire, particularités) et lustre (soin du cuir, cloutage, réparation), au plus près toujours de la conception d’origine : tel fermoir poinçonné, telle forme particulière de malle (automobile par exemple, qui épousait la carrosserie et qu’on sanglait à l’arrière des voitures d’antan) avec une attention aux traces du temps sur le cuir et le bois. Car Charly est non seulement un artisan avisé mais il est aussi à ses heures archiviste, lecteur amateur, historien. En plus de la bagagerie, il chine publicités, documentations ou objets d’époque en lien avec le thème ou l’art de voyager au XIX siècle.

Sa collection qui compte plusieurs centaines de pièces s’élèverait si on les empilait judicieusement, jusqu’à des hauteurs vertigineuses !

Cette célébration de l’artisanat de prestige des malletiers d’antan ainsi que le travail de préservation entrepris par Charly sont un bonheur exquis pour qui l’écoute et le suit, chaussé de ses sneakers Malfroid 310, par monts et par vaux.

www.bagagecollection.com

insta : _charly_trunks_

Post a Comment

deux − 1 =

portrait-de-charly-martin-restaurateur-de-malles-de-voyage-malfroid